ARDI 2

Le programme européen ARDI2 accepté
3ème place dans le classement des projets INTERREG POCTEFA
La réponse vient de tomber ce mois de décembre avec la nouvelle tant espérée !
ARDI2 est accepté et permettra de poursuivre les relations transfrontalières avec nos collègues du Pays Basque Sud
Pour un rapprochement des programmes de sélection Latxa et Manech et une valorisation génétique commune
Chef de file Eva Ugarte (Neiker)
Responsable projet CDEO : Céline André

La création d’un GEIE franco-espagnol sur la sélection des races Latxa et Manech

Le projet ARDI (Interreg POCTEFA – EFA208/16 – de 2017 à 2021) s’est conclu à l’automne 2021 avec l’organisation d’un événement final le 30 septembre qui a réuni 72 personnes à Beasáin dans la province de Gipuzkoa dans le Pays Basque espagnol. ARDI (acronyme pour « Ardi Research, Development and Innovation » – Ardi signifiant par ailleurs brebis en basque) est un programme transfrontalier qui regroupe 3 organismes français (le CDEO – Entreprise de Sélection des races ovines laitières des Pyrénées -, INRAE et IDELE) et 3 organismes espagnols du Pays Basque (NEIKER, ARDIEKIN et ASLANA). L’objectif stratégique du projet ARDI était le rapprochement des programmes d’amélioration génétique des ovins laitiers des races locales rustiques homologues Latxa (Pays Basque espagnol) et Manech (Pays Basque français).

Le CDEO, en charge de la création d’un organisme transfrontalier, l’événement final a été l’occasion de présenter les avancées réalisées au cours des 4 ans du projet, et l’occasion d’officialiser la création d’un Groupement Européen d’Intérêt Economique  franco-espagnol (GEIE ARTALDEAN), embryon d’un organisme de sélection transfrontalier. Ce groupement est constitué à parité du CDEO et de CONFELAC, organisme de sélection des races Latxa. Son objet est de réfléchir aux orientations conjointes des races locales Manech et Latxa et de co-construire et coordonner le rapprochement des schémas de sélection transfrontaliers. Le conseil d’administration est composé de 4 éleveurs Manech et 4 éleveurs Latxa. Le GEIE sera animé par les salariés des 2 structures.

La table ronde, animée par Maité Lasarte (ITGV) et Francis Fidelle (CDEO) a confirmé tout l’intérêt porté par les éleveurs à la création du groupement transfrontalier, en affirmant en présence des autorités nationales présentes, l’atout que représente cette collaboration, dans le cadre d’une génétique européenne, pour la défense et le développement des races locales, garantes le la diversité génétique et incontournables pour la structuration agricole du territoire

Des avancées techniques pour un rapprochement des schémas de sélection Latxa et Manech

Lors de la réunion finale de Beasáin, ont été passés en revue les principaux résultats acquis au cours du projet, visant à harmoniser et à rapprocher les schémas de sélection des races Latxa cara rubia et Manech tête rousse d’une part, Latxa cara negra et Manech tête noire d’autre part.

Les connexions génétiques entre les populations ont été fortement augmentées : 8200 IA Manech tête rousse et 1787 IA Manech tête noire ont été réalisées en Latxa cara rubia et en Latxa cara negra.

Un volet important sur les nouveaux caractères de résilience et de rusticité a permis des avancées sur l’harmonisation du pointage de la morphologie de la mamelle (comparaison des tables, séances croisées de recalage des pointeurs) et de la prise en compte de la résistance aux mammites subcliniques, sur l’analyse de la longévité fonctionnelle, sur la résistance au parasitisme, sur l’adaptation au changement climatique.

Des premiers travaux ont été menés vers une évaluation génétique transfrontalière (quantification des connexions, introduction de valeurs génétiques Manech dans les évaluations Latxa, comparaison des modalités de calculs de lactation entre Manech et Latxa). Ces travaux ont ouvert la voie à l’évaluation internationale développée dans le projet SMARTER en cours.

ARDI a enfin permis de concevoir la mise en place du schéma de sélection génomique des races Latxa, en s’appuyant sur l’expérience acquise en races Manech et Basco-Béarnaise par le CDEO, dont un bilan après 3 ans de fonctionnement a par ailleurs été dressé.

Cette concrétisation d’une organisation commune de la sélection des races Manech et Latxa, pilotée par les responsables professionnels, ouvre une période de défis originaux et passionnants.

Pour en savoir plus  http://ardiproject.com/fr/

PEI Manech Tête Noire

Le Programme Européen d’Innovation Manech Tête Noire : Une démarche novatrice pour adapter la sélection aux conduites des élevages des Pyrénées-Atlantiques
Le PEI Manech Tête Noire a rendu ses conclusions au printemps 2022. Des adaptations des outils, méthodes et objectifs de sélection aux spécificités de cette race emblématique de la Montagne Basque ont été proposées aux éleveurs. A eux désormais de s’en emparer et de les mettre en œuvre.
Vous pouvez voir en détail ces conclusions dans le lien ci dessous
https://idele.fr/detail-article/le-programme-europeen-dinnovation-manech-tete-noire-une-demarche-novatrice-pour-adapter-la-selection-aux-conduites-des-elevages-des-pyrenees-atlantiques