Il existe un lien indéfectible entre races locales et transhumance.
Le CDEO propose un service d’animation pastorale et d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Ce service s’adresse à l’ensemble des éleveurs transhumants et des gestionnaires d’estives du département.
Il effectue des missions d’accompagnement au sein de la cellule pastorale 64 pour :
• structurer/pérenniser l’activité pastorale
• moderniser l’activité pastorale
• mettre en valeur les pratiques pastorales

BILAN PASTORAL 2023

Du changement dans l’instruction des aides
L’année 2023 a été marquée par la nouvelle gestion des aides au pastoralisme.
En effet, le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine est la nouvelle autorité de gestion des crédits pour les aides aux gardiennages hors zones prédation, les travaux d’améliorations pastorales, l’animation pastorale, l’héliportage et le muletage. L’Etat via la DDTM conserve la gestion des crédits liés à la prédation (aides aux gardiennages en zones prédation, indemnisation des dégâts).

Quelques inquiétudes
De nouvelles modalités d’application fondent ce Plan Stratégique Régional Pastoralisme : plafonnement du coût éligible des cabanes, critères de sélection, calibrage des enveloppes d’aides aux gardiennages. Des propositions ont été faites au sein du Comité d’Orientation Montagne de la Chambre d’Agriculture, qui réunit les partenaires pastoraux départementaux, afin que les attentes des éleveurs transhumants et des gestionnaires d’estives soient prises en compte.

Une modernisation des estives qui se poursuit
En 2023, le programme départemental de travaux accompagné par le CDEO a permis de réaliser des aménagements structurants sur toutes les estives du département : 10 captages et desserte en eau pour cabanes et abreuvoirs, 4 aménagements de cayolars, 5 parcs de traite et de contention, 2 opérations de gyrobroyage d’ouverture.
Les travaux de création de la première mini-piste de l’estive de Pombie en haute vallée d’Ossau en zone cœur de Parc National ont débuté à l’automne dernier et sonne comme un message d’encouragement positif pour la modernisation des estives non desservies !

Mais la prédation s’installe
Les éleveurs de la vallée de l’Ouzom sont toujours confrontés à la prédation loup sur leurs estives malgré la mise en place de moyens de protection. Le CDEO accompagne le Groupement Pastoral dans l’élaboration d’un diagnostic de vulnérabilité qui vise à décrire comment les pratiques pastorales peuvent ou non s’adapter à la présence du loup.
De plus, depuis la réintroduction des deux ourses en 2018, les premières prédations ont été constatées en vallées d’Aspe et d’Ossau et inquiètent légitimement les éleveurs transhumants. L’étude d’impacts de la mise en place des moyens de protection des troupeaux contre la prédation, dont la maîtrise d’ouvrage est assurée par le CDEO et la Chambre d’Agriculture, est en cours de restitution auprès des partenaires techniques et institutionnels.

JUIN 2023

Etude d’impact de la mise en œuvre des moyens de protection des troupeaux contre les prédateurs

Pour anticiper le renforcement potentiel de la présence des prédateurs (et notamment du loup) sur le territoire, et pour éviter un débat clivant « pour ou contre », un collectif d’acteurs locaux (représentants de la profession et des collectivités locales) a souhaité disposer d’une évaluation objective de l’impact qu’aurait la mise en place des mesures de protection des troupeaux dans le contexte spécifique de l’élevage du département.
Pour ce faire, le collectif a mobilisé une équipe pluridisciplinaire de chercheurs qui ont analysé précisément les impacts de la protection des troupeaux sur les systèmes d’élevage et l’organisation pastorale, et ont également abordé le point de vue des autres usagers du territoire (résidents, touristes, chasseurs…) sur le sujet.
Les données issues de l’étude doivent permettre d’ouvrir un débat avec l’ensemble des acteurs autour du projet de territoire

Pour télécharger les différents éléments du rapport, cliquez sur le lien de la rubrique choisie :

Résumé et introduction

Volet 1 : Cartographie de la vulnérabilité paysagère des troupeaux au pâturage face aux attaques de prédateurs dans le département des Pyrénées-Atlantiques

  • Rapport de synthèse
  • Annexes

Annexe 1 : rapport technique

Annexe 2 : document préparatoire à l’étude

Volet 2 : Analyse des impacts sur les systèmes d’élevage

  • Rapport de synthèse
  • Annexe : Caractéristiques des cas et revenu disponible en euros par unité de main d’œuvre l’ensemble des cas et des scénarios

Volet 3 : Etude des pratiques et représentations des usagers

  • Rapports de synthèse
  • Annexe : présentation des 5 micro territoires étudiés

Volet 4 : Influence de facteurs biotiques et abiotiques sur la diversité et la composition de la flore des territoires pastoraux

  • Rapport de synthèse
  • Annexes :

Annexe 1 : rapport de Master 2

Annexe 2 : rapport bibliographique Master 2

NOVEMBRE 2021

L’une des missions du service Pastoralisme du CDEO est d’accompagner les porteurs de projets dans leur programme d’améliorations pastorales.
Par le biais d’une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage, les animateurs pastoraux ont en charge l’ingénierie administrative, technique, juridique et financière de ces projets.
Le programme pluriannuel « 7.6b mise en valeur des espaces pastoraux » 2015-2020 finance ces investissements.
Voici en image le bilan pour le département 64

Réception de travaux : les Groupements Pastoraux d’ARXILONDO et de XAXKI en vallée de Cize accueillent les partenaires pastoraux pour valider leurs programmes de travaux ]
Mercredi 18 octobre avait lieu la réception du programme des travaux du GP d’ARXILONDO :  Après avoir relancé la traite à l’estive et la fabrication fromagère voici 10 ans suite à l’installation de 2 jeunes agriculteurs, ce dynamique GP poursuit l’amélioration des conditions de vie et de travail par la réalisation d’un parc de contention pour 800 brebis permettant de travailler en sécurité et d’améliorer le bien-être des animaux. Ce parc est utilisé tous les jours pour le rassemblement des animaux, le soin et le tri.
Le programme a été complété par l’amélioration des conditions de travail en fromagerie et par la modernisation du module d’électrification mobile par l’équipement d’un groupe électrogène permettant la traite mécanique des brebis durant deux mois et l’électrification solaire permettant d’améliorer les conditions de vie dans les cayolars.
La journée s’est terminée par la réception des travaux organisé par le GP de XAXKI qui a également réalisé un parc de contention pour 500 brebis. L’aire bétonnée et les équipements de contention ont grandement amélioré le quotidien de cette famille  de bergers. En atteste le petit dernier de la famille et futur berger, qui manie avec dextérité la porte de tri !
Des travaux d’isolation intérieure du cayolar et d’aménagement d’un couchage ont également été réalisé afin de permettre à cette famille de bergers de passer un été dans des conditions de vie décentes.


OCTOBRE 2021

En cette fin de saison pastorale, le service pastoralisme et la cellule pastorale départementale ont organisé lundi 18 octobre, la journée de restitution des travaux d’animation pastorale.
Après une matinée en salle consacrée aux échanges sur le programme mené en 2020, l’Association Foncière Pastorale de Saint Martin d’Arrrossa a accueilli les partenaires financiers du Conseil Régional Nouvelle Aquitaine et le Conseil Départemental 64 et techniques (Institution Patrimoniale du Haut-Béarn et des Commissions Syndicales) pour une visite de terrain sur le massif du Larla.
Le syndicat de l’AFP composé de jeunes éleveurs, propriétaires fonciers et élus du conseil municipal ont présenté les spécificités agro-pastorale de la commune, le territoire de l’AFP et le programme de gestion associé. Une équipe motivée réuni autour d’un projet commun : faire vivre un territoire se situant entre mer et montagne. Des témoignages importants pour les acteurs du pastoralisme présents ce jour : reconquête des zones intermédiaires par le pâturage et l’écobuage, mise en place de signalétique pastorale dans un contexte de cohabitation important avec les activités multiusages, programme d’équipements et extension du périmètre était à l’ordre du jour des échanges de la journée.
Un projet de territoire initié sur cette commune dès 2003 grâce au programme d’animation et de financements du pastoralisme et qui se poursuit encore aujourd’hui !
Nous tenons à remercier l’ensemble des partenaires financiers et techniques présents lors de cette journée et plus particulièrement Monsieur le Maire d’Arrossa et le syndicat de l’AFP d’Arrossa pour leur accueil et pour avoir si bien démontrer que pastoralisme rime avec dynamisme !


DECEMBRE 2020

Une des missions principales du service consiste à assister les collectivités : commune, commission syndicale, AFP, GP, dans la réalisation de leurs projets d’améliorations pastorales (cabane, parc de contention, captage et abreuvoir, piste d’accès, gyrobroyage d’ouverture, etc).
Chaque année sur tout le département 64, près d’une trentaine de dossiers sont accompagnés par les techniciens pastoraux. Visites de terrain, analyse du contexte et des objectifs du projet, évaluation de l’impact des travaux en matière de gestion et d’utilisation pastorale, choix des solutions techniques, respect des différents cadres réglementaires en vigueur, mais aussi accompagnement dans la rédaction des dossiers d’appels d’offres et réception des travaux constituent l’ensemble de cette mission. Un accompagnement possible grâce au financement du programme 7.6b ‘mise en valeur des espaces pastoraux’.

Ci-dessous, petite rétrospective en vidéo de différents travaux pastoraux réalisés

LA TRANSHUMANCE

La classe de 1ère année du Lycée J.Errecart de Saint Palais a réalisé la vidéo ci-dessous présentant 2 sujets sur les races de brebis laitières des Pyrénées :
• Un sujet sur les produits de qualité et les filières courtes
• Un sujet sur la transhumance
Avec cette vidéo, cette classe a remporté le Challenge des lycées agricole organisé par Collectif des Races de Massifs (CORAM). Ce challenge était de “Produire un support de communication sur le thème « En quoi vos races locales constituent un atout pour votre territoire dans un contexte de changement climatique et d’attentes sociétales de plus en plus fortes ? »

La transhumance par la 1ère année du lycée J.Errecart de Saint Palais